Notre entreprise est ouverte 24h/24 et 7j/7 pendant la crise sanitaire.
Votre déboucheur à Paris
Chez vous en 15 minutes
Rappel immédiat & gratuit

Assainissement à Paris

Présentation de l’assainissement

Qu’est-ce que l’assainissement ?

L’assainissement peut être défini ainsi : c’est l’ensemble des moyens de collecte, transport et traitement d’épuration des eaux usées, avant que celles-ci ne soient rejetées dans les rivières ou dans le sol.
Il y a deux types d’assainissement :

Le type collectif

le premier type est collectif, lorsque la zone concernée est reliée au réseau d’égouts. De plus, cette zone est dotée d’une station d’épuration pour traiter les déchets présents dans l’eau, c’est sous cette forme que se trouve l’assainissement à Paris.

Le type autonome

Le second type est autonome, ce terme est utilisé pour les zones non raccordées au réseau d’égouts.

L’assainissement a pour but d’éviter la pollution présente dans les eaux usées, quand il y a raccordement au réseau collectif ou non. L’épuration de l’eau est en effet une question très importante, non seulement pour l’environnement, mais aussi pour le bien-être de la population

Il y a donc une double dimension écologique et de santé publique dans la démarche. Par conséquent, ce sont des professionnels qui interviennent dans le cycle collecte / transport / traitement des eaux usées, qu’ils soient issus du service communal ou d’une société spécialisée. D’autre part, il y a une répartition géographique très précise de l’assainissement.

La répartition de l’assainissement en France

L’assainissement en France est représenté par un nombre important de ce qu’on appelle les agglomérations d’assainissement, lesquelles sont au nombre de 21500. Ces agglomérations sont dotées d’un total de 22000 stations de traitement des eaux usées. La capacité épuratoire de l’ensemble de ces stations est de plus de 105 millions d’Equivalents-habitants (Eh). La totalité actuelle de la charge de traitement des stations est de 79 millions (Eh). Les stations d’épuration sont souvent en périphérie, à l’instar de grandes villes (dont Paris).

Les agglomérations de plus de 2000 équivalents-habitants sont au nombre de 3800 et sont dotées de 4000 stations de traitement des eaux. En effet, certaines agglomérations (urbaines) comportent donc plusieurs stations. Ces zones prennent en charge la grande majorité de la charge polluante (74 millions).

Par ailleurs, il faut noter que toutes les stations d’épuration n’ont pas les mêmes capacités. Pour la région parisienne, il existe plusieurs grandes stations ayant une capacité de plus de 100.000 (Eh), voire plus d’un million. Les stations sont situées en périphérie de la capitale ; Paris n’abrite pas en son sein de station d’épuration. Par exemple, celle de Seine Aval d’Achères traite les eaux usées de plus de 6 millions de Franciliens. Elle est située en aval de Paris, dans les Yvelines.

Pourquoi fait-on de l’assainissement ?

1

L'assainissement une question de santé

La question sanitaire est au centre de la problématique de l’assainissement, parce que les eaux usées sont responsables de nombreuses maladies, si elles ne sont pas traitées. La proximité avec les eaux non traitées peut engendrer des maladies telles que diarrhées, hépatites, choléra, paludisme, dengue.

Un problème qui dans l’Histoire a eu de terribles conséquences, y compris en Europe et notamment à Paris. C’est pourquoi le cycle de purification est observé et inspecté de manière étroite, dans le but de respecter le plan d’action d’assainissement lancé en 2011.

La présence de matières fécales et d’objets en décomposition peut effectivement avoir des conséquences sur la santé publique. Ces problèmes peuvent toutefois être largement évités, en ayant une bonne gestion du cycle de l’assainissement. Un cycle qui débute dans les toilettes (ou dans l’évacuation d’un bâtiment industriel), pour se terminer dans les stations d’épuration. L’entretien régulier y est nécessaire pour ne pas mettre en danger la santé de la population, ni endommager l’environnement.

2

Préserver l’environnement

En plus de la santé de la population, l’autre grande utilité de l’assainissement est de préserver l’environnement, puisque les eaux usées qui ne sont pas traitées, sont également nocives pour la nature. Les animaux et les végétaux sont tout autant vulnérables à une mauvaise gestion de l’écoulement et de l’épuration de l’eau. La question environnementale est au centre des préoccupations des Français, comme celle de la santé.

À Paris, c’est également une thématique de premier plan. L’impact négatif de notre société sur l’environnement doit être limité au maximum : cela passe par une vigilance sur le traitement des eaux, d’une part pour les particuliers et d’autre part pour les entreprises. Ces dernières doivent, en d’autres termes, faire attention à leur gestion des eaux usées, afin d’éviter toute conséquence négative autant pour l’environnement, le réseau et l’entreprise elle-même (sanctions possibles).

3

L'assainissement une approche systémique

L’assainissement demande ainsi un travail en amont de la station d’épuration. Une approche systémique en cycle est donc nécessaire. En effet, la station d’épuration peut être mise à mal quand des objets ont été jetés dans les toilettes. Il faut garder à l’esprit qu’un réseau obstrué peut endommager le réseau de collecte des eaux usées.

L’endommagement pourrait provoquer des problèmes dans le voisinage (inondation des caves à Paris ou dans les villes), mais également en aval, dans la station d’épuration.

Cette approche systémique est ainsi nécessaire, pour atteindre l’objectif d’avoir une eau propre au maximum. Le réseau des égouts est dans ce but régulièrement entretenu. C’est pourquoi l’assainissement est un composant essentiel de l‘urbanisme, à prévoir avant la construction des bâtiments.

Les méthodes, outils et types d’assainissement

Il existe plusieurs méthodes de traitement des eaux usées, ainsi que pour réaliser leur collecte. Différents outils sont utilisés pour la mise en place, mais aussi pour l’entretien et la réparation.

Les méthodes

Il existe plusieurs méthodes d’assainissement :

  • L’assainissement des eaux usées, plusieurs étapes le composent. Avec tout d’abord la décantation : les matières lourdes se déposent sur le fond, où elles forment les boues. Les matières légères remontent à la surface. Ensuite, vient l’étape du traitement des eaux, qui peut être soit naturel, soit par traitement mécanique.
    Enfin, se déroule la dernière phase dite de décantation secondaire des eaux. Il s’agit de récupérer les boues décantées, étape qui fonctionne selon le même principe que la première phase.
  • L’assainissement des sols qui est confronté à trois grandes catégories de polluants : les acides, les métaux lourds et enfin les composés organiques. Le choix de la méthode de traitement se fait selon plusieurs critères : le prix, la durée, les normes environnementales et la réduction des risques. On peut pratiquer la méthode « off site », où l’on pratique l’excavation du sol pollué et son évacuation vers un centre spécialisé.
    Autrement, on utilise la méthode « on site », avec laquelle on fait un traitement des terres sur le site, et non dans un autre lieu. La méthode « off site » est plus simple à mettre en œuvre et est utilisée pour des sols peu ou moyennement pollués. Tandis qu’avec un niveau de pollution élevé, il est préférable de traiter sur place, avec un traitement « on site », même si c’est plus complexe.
Entretien de fosse septique à Paris

Une large gamme d’outils

Pour l’assainissement, les outils utilisés ont des rôles précis et dépendent de différents usages.

  • Les caniveaux et bâtiments : la gamme est composée des caniveaux avec grille pour filtrer et éviter les dépôts de feuilles mortes et autres objets pouvant boucher les canalisations. Ces outils permettent également d’éviter les émanations. On trouve aussi les tuyaux PVC et collecteurs, de même que les accessoires de raccordement et de fixation.
  • Les tuyaux utilisés pour le drainage, l’épandage et la filtration. Le drainage des eaux pluviales peut être réalisé dans un immeuble ou un lieu industriel. Ces tuyaux servent en outre à régler des problèmes liés à l’assainissement, par la société qui intervient. Par exemple, pour nettoyer les fosses septiques.
  • Les équipements des sols PVC, tels que les siphons et grilles de sol sont utilisés pour la récupération des eaux de ruissellement.
Outils pour le service d'assainissement

Parmi les outils d’assainissement, on trouve également pour la réparation et la confection :

  • la bétonnière
  • une scie
  • une meuleuse
  • les sacs à gravats
  • des bobines d’essuyage

Assainissement collectif ou autonome ?

Il existe deux types d’assainissement :

  • La technique de l’assainissement collectif tout d’abord, qui est pris en charge par la collectivité. Il s’agit du raccordement des lotissements à un système préexistant de tout-à-l’égout. C’est cette technique qui prévaut à Paris.
    L’entretien du tout-à-l’égout est principalement géré par la commune, car c’est jugé « non rentable » pour une entreprise privée. De fait, l’entretien est rendu rentable pour le service public, par le biais de la taxe d’habitation. En effet, celle-ci prend notamment en charge la gestion du réseau.
  • L’assainissement non collectif ou autonome, n’est pas pris en charge par la collectivité. Mais cette dernière se doit d’en contrôler la conception, ainsi que de vérifier son bon fonctionnement et son bon entretien. Toutefois, c’est au propriétaire de faire appel à des spécialistes agréés pour vérifier (et réparer si besoin).
    L’un des principaux composants de ce type d’assainissement est la fosse septique. Celle-ci reçoit uniquement les eaux-vannes sanitaires. Lorsque les eaux ménagères s’y ajoutent, on parle plutôt de fosse toutes eaux.

Contactez-nous

Contactez nous par téléphone ou vous pouvez également demander un devis gratuitement à travers le formulaire de demande de devis. Pour avoir une idée du coût d'intervention d'un plombier, n'hésitez pas à effectuer une demande de devis.

Conseils d’assainissement pour Paris

Actions à éviter et habitudes à avoir

Il faut savoir que certaines habitudes doivent être prises, pour le bon fonctionnement du réseau de traitement des eaux et ainsi éviter de le mettre en danger. C’est la raison pour laquelle il faut respecter des règles simples :

  • Ne pas jeter d’objets solides, par exemple, des serviettes hygiéniques ou des couches usagées. Ces objets bouchent les canalisations et bloquent les pompes.
  • Les produits toxiques (peintures, solvants, soude…) ne doivent surtout pas être jetés dans les toilettes ou dans la nature. Car ils peuvent endommager les équipements, ainsi que l’environnement.
  • Idem avec les huiles qui encrassent les canalisations.

Une surveillance requise

Le réseau d’assainissement doit être surveillé avec des diagnostics périodiques, environ tous les dix ans. Lorsque le réseau est considéré comme vulnérable, il faut y procéder tous les cinq ans. Les diagnostics doivent être réalisés pour détecter des problèmes comme : les détériorations, les problèmes d’emboîtement des canalisations.

Ces dommages peuvent entraîner des fuites ou une mauvaise circulation des eaux. Les fuites souterraines peuvent provoquer la pollution des nappes phréatiques. L’entretien préventif se fait annuellement, il s’agit du curage périodique des collecteurs jusqu’au réseau d’assainissement public (tel que c’est le cas à Paris). Par ailleurs, lorsque les immeubles ne sont pas raccordés, la visite et l’entretien (si besoin la réparation) des fosses septiques s’effectuent en moyenne deux fois par an.

Entretien d'une fosse septique à Paris

Nos interventions

Pour réaliser cette surveillance, il convient donc de faire appel à des spécialistes. Notre société intervient tout d’abord pour procéder à des réparations et à des drainages périodiques nécessaires, qu’il s’agisse d’habitations, de bâtiments industriels ou même directement sur le réseau. Ensuite, effectuer des diagnostics du réseau, dans une zone précise à Paris.

Les interventions se font dans les zones d’assainissement collectif ou autonome (ex : fosses septiques, fosses toutes eaux). Pour toute intervention, du diagnostic à la réparation, merci de nous contacter, dans le but de réaliser un devis.